Les milléniaux devraient-ils investir ou s’occuper de leur dette?

Même si la dette est un mal nécessaire, elle peut aussi être un facteur stratégique d’accroissement des richesses

Neil Jonatan 4 octobre, 2019 | 9:37

House

La dette est un mal nécessaire pour une majorité de milléniaux Canadiens, surtout quand il faut qu’ils terminent leurs études ou qu’ils se mettent un toit sur la tête. Tout le monde veut se désendetter aussitôt que possible. Mais le plus tôt n’est pas toujours le mieux. Dans les bonnes conditions, investir est une meilleure façon de s’enrichir que rembourser sa dette.

« Tout dépend de la personne. Si quelqu’un déteste vraiment la dette, eh bien qu’il y aille franchement et rembourse d’abord ce qu’il doit », dit Alim Dhanji, planificateur financier agréé (PFA) auprès d’Assante Financial Management à Vancouver. « Si votre dette vous coûte cinq pour cent, votre taux de rendement garanti est de cinq pour cent. On ne peut pas avoir un taux de rendement garanti sur le marché boursier. »

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

À propos de l'auteur

Neil Jonatan

Neil Jonatan  Neil Jonatan est journaliste pigiste se spécialisant dans les questions financières visant les étudiants. Il est présentement inscrit au programme de journalisme de l'Université Ryerson à Toronto.